Tapage dans les alpages

Le Grand-Bornand. Son reblochon, ses verts alpages coulant jusque dans le cœur des hameaux aux chalets patinés par les siècles… quelle plus belle scène pour le rendez-vous européen de spectacle vivant jeune public ? Et quel festival ! Imaginez le lieu de toutes les audaces, où l’on ne s’étonne plus de croiser tout à la fois violoniste prodige grimé façon grand siècle jouant Le Boléro de Ravel cul par-dessus tête, et Cendrillon mi-princesse mi-punk chevauchant une vache mécanique, escortée par de graciles échassiers drag-queens…
Fruit des amours du très visionnaire Théâtre de la Toupine d’Evian-les-Bains et du village haut-savoyard – à une époque certes pas si lointaine mais où le mariage entre culture et montagne passait pour contre-nature – le bébé ainsi engendré a su faire sa place dans le cœur des habitants, qui sont autant ardents défenseurs de l’exception culturelle bornandine. Ainsi que des festivaliers, désormais plus de 90 000 à se retrouver chaque fin août au Grand-Bornand.
Melting-pot détonnant, Au Bonheur des Mômes voit se croiser dans les alpages des compagnies venues des quatre coins du monde.
Sous chapiteau comme au grand air, bénéficiant de l’environnement unique d’une des plus belles stations d’altitude des Alpes, il mêle l’esprit canaille à la poésie des saltimbanques et bouscule son monde avec toujours cette même impertinence, cette curiosité teintée de malice, cette ouverture au spectacle vivant selon ce très sain principe : « surtout, surtout, ne soyez pas trop sages… ! »
Théâtre, danse, nouveau cirque, marionnettes, musique, contes, performances, ateliers, expos, jeux géants… Au Bonheur des Mômes, c’est tout cela et bien plus encore : une parenthèse enchantée autant qu’un ramdam d’enfer. Bref, un festival intelligent et une dernière grande récré avant la rentrée pour tous les enfants de 0 à… pas d’âge, évidemment !

Programmation complète et réservation des pass’, spectacles et ateliers… à venir…