Un festival 2021 "désarticulé"

Notre choix de maintenir la tenue de cette 29e édition « désarticulée », donc, du festival est le fruit d’envies certes, mais tient compte d’un certain nombre de contraintes (sanitaires, organisationnelles et budgétaires) qui rendaient inenvisageable la tenue de l’événement dans son entièreté, et limité à une jauge de 5000 festivaliers. C’est donc dans un format plus court – du lundi 23 au vendredi 27 août 2021 que le festival le plus tendre de l’été animera huit salles et chapiteaux dont la nouvelle « Grange aux étoiles », dans l’écrin de « La Source », qui viendra désormais donner davantage de « corps » à l’événement – et ce à l’année – au Grand-Bornand. De quoi relancer le festival, après un an de « pouce », et nous atteler comme il se doit aux préparatifs des 30 ans du rendez-vous européen de spectacles vivants pour jeune public, d’ores et déjà prévu du 21 au 26 août 2022. 

Une édition poids plume, mais qui va châtouiller

Melting-pot détonnant, Au Bonheur des Mômes voit se croiser, depuis bientôt 30 ans au Grand-Bornand, des compagnies venues des quatre coins du monde et mêle l’esprit canaille à la poésie des saltimbanques, bousculant son monde avec toujours cette même impertinence, cette curiosité teintée de malice, cette ouverture au spectacle vivant selon ce très sain principe : « surtout, surtout, ne soyez pas trop sages… ! ».

Après une pause forcée d’un an, c’est sous une formule adaptée aux contraintes du moment – désarticulée comme le veut le thème de l’année, la marionnette – qu’Au Bonheur des Mômes fait donc son retour en cet été particulier, marqué par un focus sur ses fondamentaux : du spectacle vivant, et rien que du spectacle vivant ! Soit 36 compagnies contre près d’une centaine habituellement, pour 135 représentations contre environ 450 en temps normal. Ce choix de raison, nous l’avons fait pour répondre à plusieurs impératifs :

  • une très forte attente de la part des spectateurs, après plus d’un an de diète culturelle forcée ;
  • en tant que festival international, nous souhaitons plus que jamais soutenir le spectacle vivant ;
  • l’envie de terminer la nouvelle saison estivale sur une note joyeuse, promesse de lendemains heureux et d’une dernière belle récréation avant la rentrée.

L'édition "poids plume" du Festival 2021, c'est :

Pass Sanitaire obligatoire sur les lieux de spectacles et ateliers pour les + de 18 ans

5 Jours de festival au lieu de 6 dans un format normal

10 Lieux de spectacle au lieu de 28 dans un format normal

1 Thématique : marionnettes et théâtre d'objets

36 Compagnies au lieu de 100

135 représentations au lieu de 450

7 ateliers au lieu de 40

Réservation obligatoire y compris pour la scène de la Grenette (gratuite)

Ce qu'il n'y aura pas sur l'édition 2021 :

Pas d'espaces de jeux et d'amusements en extérieur

Pas de tente à lire

Pas de spectacles en déambulation

Pas de journée d'ouverture dans la rue au Chinaillon

TOUS à la manip' ! Haut les Marionnettes...

Elles sont jolies, les marionnettes, oui… mais elles en ont des choses à dire aussi ! De ficelle et de papier, d’ombre ou à gaine, marottes, pantins et autres géants de foire seront de… manip’, en tant qu’invités « bonheur » du festival Au Bonheur des Mômes. Pour sa 29e édition, Le Grand-Bornand mettra en lumière cet art théâtral ancestral et universel… avec 12 artistes et compagnies spécialisés sur les 35 à voir sur le festival le plus tendre de l’été !