Le festival Vous êtes ici : Home - Le Festival ? - Le festival

2016_M.BRIES

Le manifeste du festival

« Tous acteurs du festival ! »

Dans le contexte budgétaire difficile que nous connaissons tous, et à l’heure où de nombreux rendez-vous culturels se sont vus contraints de baisser le rideau, la question du maintien d’Au Bonheur des Mômes en l’état s’est clairement posée.

Ainsi, parce qu’Au Bonheur des Mômes fait partie de l’ADN de notre village et qu’il est depuis 26 ans précurseur de la culture jusqu’en montagne, le choix a été fait de le conserver dans son format, son envergure internationale et sa durée de 6 jours tout en maintenant une offre artistique de grande qualité.

Plus qu’une ambition, c’est un réel défi pour lequel le soutien sans faille des collectivités locales – commune du Grand-Bornand, département de la Haute-Savoie et région Auvergne Rhône-Alpes – et nos nombreux partenaires privés, fidèles et investis, ne suffit plus. Pas plus que le succès jamais démenti de l’événement, qui réunit régulièrement plus de 90 000 festivaliers le temps d’une semaine au Grand-Bornand, pour 26 000 places de spectacles achetées (soit un remplissage proche des 100%).

Aussi, pour continuer à contribuer à l’effort de diffusion de la culture en territoire de montagnes Au Bonheur des Mômes en appelle-t-il aujourd’hui au plus grand nombre. A tous ceux qui sont sensibles à cette cause et à qui promesse est faite, en l’échange d’une petite contribution sous forme d’un nouveau bracelet d’accès, de garder intacts l’esprit et l’essence même du festival : pas toujours très sage et ô combien débrouillard.

« Au Bonheur des Mômes on l’aime… alors on l’aide ! »

 

Les formules d’accès Pass Festival :

– Tarif Ouverture au Chinaillon « Les saltimbanques au sommet »
(dimanche 20 août) : 3 € tarif unique.

– Tarif Journée village (lundi 21 au vendredi 25 août) : 5 € tarif unique.

– Tarif Semaine (du dimanche 20 au vendredi 25 août) : 20 € tarif unique.

– Gratuit  : entrée offerte aux mini mômes de – de 4 ans.

– Tarif groupe : nous consulter

*Les Pass Festival garantissent la libre circulation des festivaliers dans la bulle du festival, et l’accès à l’ensemble des espaces de jeux, déambulations et spectacles en plein air (hors spectacles et ateliers en salle sur réservation).

2014_Grenette-00001-G-Piel

Au Bonheur des Mômes, le plus grand rendez-vous culturel jeune public en europe

Au Bonheur des Mômes est né en 1992, de la rencontre entre le Théâtre de la Toupine et le village du Grand-Bornand. Forts de leurs expériences respectives en matière d’organisation et de spectacle vivant, ils imposent dès le départ les exigences qui permettront au festival de devenir une référence unique en Europe : offre artistique de qualité et assumée, respect du public, proposition de nouveautés sans cesse renouvelées.

La portée internationale du festival s’est traduite au fil des éditions par des jumelages tissés avec des institutions touristiques et culturelles majeures d’autres pays et régions d’Europe, montrant l’importance du festival au delà de nos frontières. A l’instar de l’Italie, de la Suisse, de la Belgique, de l’Espagne, de la Catalogne, de la Wallonie, de la Bretagne ou encore du Québec.

Le Festival aujourd’hui c’est, sur chaque édition :

80 000 festivaliers
90 compagnies françaises et étrangères
450 représentations
– Des spectacles à partir de 18 mois
30 lieux de spectacle dont 15 en salles, avec des jauges de 15 à 550 places
30 ateliers participatifs à partir de 3 ans
– 1 centre du village consacré aux jeux en bois insolites de la compagnie des Festijeux (le partenaire jeux du festival)
– 350 m2 dédiés à la lecture sous toutes ses formes : la Tente à Lire
– 1 prix littéraire jeune public remis durant le festival : le prix de la Vache qui lit
26 000 places de spectacle vendues et un taux de remplissage de 98%
150 programmateurs français et étrangers
350 équipiers à la technique, la logistique ou l’accueil du public.
un impact médiatique important au niveau local, national et international

Au Bonheur des Mômes, un festival pour tous !

En 26 ans, le Festival a conquis un public nombreux et fidèle estimé aujourd’hui à 80 000 personnes.

Le public du festival est composé majoritairement de familles, toutes générations confondues (enfants, parents, grand-parents) et de groupes (centres de vacances ou de loisirs). Leurs origines géographiques sont très variées : les spectateurs proviennent à 60 % de la région Rhône-Alpes, à 30 % d’autres départements français et à 10 % de pays étrangers comme la Suisse, l’Angleterre, la Belgique, l’Allemagne, l’Italie ou l’Espagne.

Une partie de spectateurs séjourne toute la semaine dans le village, générant ainsi 42 000 nuitées et un taux de remplissage de 90 %. Les autres festivaliers viennent à la journée.

Lors d’une période touristique habituellement calme (la dernière semaine d’août), le Festival constitue un atout économique décisif et dynamise l’activité du village du Grand-Bornand et de toute la vallée de Thônes.

Si la qualité artistique du festival en a fait sa renommée, la qualité de l’accueil réservé au public est l’un de ses atouts majeurs, avec :

une billetterie informatisée permettant depuis le site internet du festival la réservation des spectacles et des ateliers, l’impression des billets à la maison ou la récupération des billets sur son smartphone.

un accès aux parkings facilité par une équipe chargée d’accompagner les visiteurs jusqu’aux places de stationnement disponibles.

plusieurs points d’accueil et de billetterie dans l’enceinte du Festival, pour renseigner le public à tout moment.

le site entièrement piéton permet de se rendre sur les différents lieux de spectacles et d’animations en toute sécurité.

un encadrement constant par de nombreux bénévoles.

Enfin, l’accueil privilégié réservé aux professionnels du spectacle vivant à l’Espace Pros, permet la négociation de nombreux contrats. L’économie du spectacle bénéficie donc de toute la vitalité de l’événement.

2012_Rois-vagabonds_Artiste-enfant-062Photo-G-Piel

Au Bonheur des Mômes, un espace de réflexion

Évoquer des sujets plus sérieux sans se prendre au sérieux, sensibiliser – par le biais de moyens adaptés – le jeune public aux enjeux de notre société comptent aussi parmi les priorités du Festival.

« Touche pas à ma planète »
Le développement durable est un des axes majeurs du Festival. De nombreuses associations telles que Prioriterre, Asters, la Société d’économie alpestre, les agriculteurs du Grand-Bornand et les accompagnateurs en montagne sont présentes pour sensibiliser les enfants et leurs parents à la découverte de notre environnement et à sa préservation.
En partenariat avec la région Rhône-Alpes et l’association Aremacs, une dynamique autour du tri sélectif et le recyclage de nos déchets est mise en place, avec des jeux pédagogiques et une équipe de nettoyage à l’écoute des questions des festivaliers.
Un jardin biologique et pédagogique cultivé pendant l’année par les enfants des écoles, sur les conseils du Club des Aînés du Grand-Bornand constitue le lieu principal de découverte de la faune et de la flore du potager.

« Lâche tes écrans, viens voir du vivant ! »
Cette opération a pour but de faire réfléchir les enfants et leurs parents sur l’usage que nous faisons des écrans (télévision, ordi- nateur, smartphone, tablette, etc) dans notre vie quotidienne, sans pour autant les diaboliser.
De nombreuses actions ont vu le jour depuis 2012 et sont menées sur chaque édition, avec des interventions d’associations spécialisées (Action innocence), l’organisation de grande Manif’rigolote, la création du personnage « Super déconnect » et la réalisation d’un livre-disque.
Ce dernier a été distribué dans toutes les écoles de Haute-Savoie par le biais des services départementaux de l’éducation nationale, accompagné d’un dossier pédagogique à destination des enseignants.

Au Bonheur des Mômes, tout un village retombe en enfance

Avec plus de 450 représentations en salles ou en plein air, le festival investit tout le village et les spectacles prennent parfois place dans des lieux improbables : yourtes, tipis, fermes, alpages, salles de classe ou télécabines.

Le site du Festival est divisé en plusieurs zones contigues dont les trois principales sont :

le Village Nomade, qui accueille des spectacles sous chapiteaux et qui est le point de départ des spectacles en déambulations.

le Pré aux Vaches, avec des salles d’une capacité de 40 à 500 places,

le Village des Mômes, avec de nombreux spectacles en salle et en plein air, où au fil des années cours, jardins, écoles et places ont été investis.

Depuis 2003, une scène a également vu le jour dans les alpages. Ainsi, en prenant la télécabine du Rosay, le public peut se rendre Tout Là-Haut, Là-Haut dans la Montagne pour assister à des spectacles en salle ou sous chapiteau.

Enfin, le dimanche après-midi, au Chinaillon, à 1 300 m d’altitude, le coup d’envoi du Festival est donné avec Les Saltimbanques au Sommet, une ouverture dédiée aux arts de la rue et pétillante de spectacles.

2013_Image00003--G-Piel-----

Au Bonheur des Mômes, un univers à part entière

Dans un site entièrement décoré et fermé à la circulation pendant la durée du festival, c’est une véritable et unique ambiance de fête qui s’installe au Grand-Bornand pendant toute une semaine.

Tous les genres artistiques sont représentés afin d’offrir au public une grande diversité de spectacles: cirque, marionnettes, musique, théâtre, danse, arts de la rue, contes, vidéo, arts plastiques,…

Depuis 23 ans, à l’affiche de chaque édition sont présentées des créations uniques de compagnies reconnues, venues des quatre coins du monde.

Le Festival est aussi un tremplin pour les nouveaux talents avec notamment l’opération Coups de Pouce aux jeunes compagnies soutenue par le Conseil départemental de la Haute-Savoie.

Au Bonheur des Mômes ce fait aussi un point d’honneur à choyer les tout-petits. Des spectacles et activités adaptés (massages pour bébé, parcours de motricité, jeux d’éveil) sont donc proposés aux bambins dès 3 mois et leurs parents.

Pour que les enfants deviennent acteurs du Festival, 30 ateliers de pratique artistique (cirque, danse, théâtre, musique, photographie, écriture) et de découverte de la nature, encadrés par des professionnels, sont proposés à la séance ou à la semaine.

En plus des spectacles, dans chaque lieu, les enfants et leurs parents peuvent découvrir de nombreuses activités ludiques telles que les jeux en bois de Festijeux, les instruments géants d’Étienne Favre, les manèges artisanaux à propulsion parentale du Théâtre de la Toupine, ou encore le Manège Magique de la Famille d’Andréa, inventé par la compagnie Royal de Luxe.

Enfin, la promotion de la lecture tient une place importante dans le Festival avec la Tente à Lire, un espace de 350 m2, totalement dédié aux livres pour enfants et soutenu par Savoie-Biblio. Le prix roman jeunesse La Vache qui lit permet également aux enfants de 9 à 11 ans d’élire leur livre préféré dans cadre d’un concours mis en place dans de nombreuses bibliothèques du département en amont du festival.